La Fête du Livre, Boran-sur-Oise

Dimanche 9 octobre 2016

Je découvre peu de temps avant, qu’il y a une fête du livre à à peine 15 km de chez moi. Je m’en veux assez d’avoir raté pas mal de salons, expositions etc… Que cette fois-ci je suis décidée à m’y rendre. J’angoisse. C’est la première fois que je vais me retrouver face à des auteurs. Jusque là je me trouvais toujours une excuse (pas le temps, pas le budget, trop loin, etc…) mais cette fois-ci je suis déterminée à mettre ma timidité maladive de côté. Le tout est de trouver quelque chose pour briser la glace, après une fois dans mon élément, ça devrait aller.

Ce quelque chose a été des poèmes. Je m’arrête pour lire un peu de poésie, je m’imprègne des mots, de l’univers et… J’échange quelques mots avec l’auteur, Philippe Correc. La glace est brisée. Je feuillette ses différents recueils. Sa manière d’écrire, sa poésie, cela me rappelle beaucoup mes mots qui dorment dans mon cahier. Je me sens transportée par son univers. Nous échangeons sur la poésie en général, la Baie de Somme (que lui et moi connaissons bien), le pouvoir des mots… C’est même la première fois depuis longtemps que je parle de poésie avec quelqu’un et même que j’aborde mes écrits plus que confidentiels. D’ailleurs il me pousse à continuer d’écrire et même de participer à des ateliers d’écriture pour pourquoi pas, par la suite, « exposer mes écrits ». On en reparlera plus tard, pour ça, je ne suis pas du tout prête !

Je le quitte mais pas les mains vides. J’emporte avec moi 3 de ses recueils (l’un d’eux est offert, gentille attention de sa part !).

Je ne vais pas très loin, à côté de lui, un autre auteur mais de thrillers, Pierre Luneval. Il me résume trois de ses livres qui pourraient m’intéresser (de par ce que je lui ai parlé de mes lectures). Nous parlons quelques temps sur la quête d’identité (un des thèmes principal de ses écrits), de la manière dont elle est traitée dans ses livres, de la manière dont elle pourrait être traitée. Une fois encore je ne repars pas les mains vides.

Les autres stands et auteurs ne sont pas inintéressants, loin de là, mais on ne peut pas être fan de tout et mon porte-monnaie ne le permettrait pas non plus (je n’ai pas envie d’avoir un appel de ma conseillère bancaire dans le courant de la semaine !).

Cependant, une auteure va attirer mon attention, Danielle Soverini. Enfin, surtout son livre ! Un roman épistolaire basé sur les véritables lettres échangées entre ses parents pendant l’Entre-Deux-Guerres. Ce livre semble refermer des trésors. Il me rappelle également mes origines, mes ancêtres. Une dernière fois je craque. Finalement, je vais peut-être l’avoir cet appel de ma banquière préférée…

sur-la-route-dargenteuil

Le pire reste à venir, le mois prochain c’est le Salon du Livre et de la BD à Creil… C’est dix fois plus grand que celui de Boran…

Publicités

2 réflexions sur “La Fête du Livre, Boran-sur-Oise

  1. Pingback: A l’encre de nos dunes, Anne & Philippe Correc | Des plumes et des livres

  2. Pingback: Salon du livre, Neuilly-en-Thelle – Des plumes et des livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s