Aux petits mots les grands remèdes, Michaël Uras

Aux petits mots les grands remèdesTitre original : Aux petits mots les grands remèdes

Auteur : Michaël Uras

Editions : Préludes

Paru le : 1er septembre 2016

Format (lu) : eBook

Lu en : Français

4e de couverture :

Alex a choisi d’exercer un métier peu commun : bibliothérapeute.

Il tente de soulager les maux de ses patients grâce à la littérature. Parmi eux, Yann, un adolescent malmené à l’école, qui refuse de s’ouvrir au monde, le cynique Robert Chapman, étouffé par son travail, qui a oublié comment parler à sa femme et Anthony Polstra, le célèbre joueur de foot qui refuse de s’avouer certaines de ses passions.

Mais si Alex se montre doué dans sa profession, il doit bien reconnaître que sa vie privée laisse à désirer…

La littérature pourra-t-elle aider le bibliothérapeute lui-même ?

La clef du bonheur se trouve-t-elle entre les lignes des ouvrages qu’il a tant aimés ?

En convoquant les auteurs qui ont copté, Michaël Uras propose sous une plume vive et légère, une histoire revigorante et moderne qui rend hommage aux mots, ceux des autres, ou ceux que chante notre petite musique intérieure.

Mon avis : 3/5

Lorsque j’ai lu le résumé de ce livre, je n’ai eu qu’une envie : le lire. L’histoire d’un bibliothérapeute me semblait très intéressante.

Dans Aux petits mots les grands remèdes, nous suivons la vie d’Alex, un bibliothérapeute, c’est-à-dire qu’il recommande des livres à ses patients pour les faire évoluer de manière positive afin qu’ils se sentent mieux. Ce livre est un recueil de citations, extraits et références littéraires. Il est également une ode aux pouvoirs positifs des livres et de la littérature, des bienfaits que les livres peuvent nous procurer à nous, lecteurs.

Cependant, même si le résumé est alléchant, le fond de l’histoire intéressant, Alex ne m’a pas captivée. L’histoire manque de dynamisme. Malgré une belle écriture qui reste agréable à lire, le roman manque de relief. Les personnages (les patients d’Alex) qui auraient pu donner plus de rythme à l’histoire, restent fades et c’est dommage…

En résumé, Aux petits mots les grands remèdes est un roman agréable à lire, fourni en références littéraires, mais j’ai été déçue par le manque de rythme et les personnages qui auraient pu être mieux exploités. L’histoire n’avance que trop lentement.

 

 

Publicités

2 réflexions sur “Aux petits mots les grands remèdes, Michaël Uras

  1. Pingback: 20 livres pour 2016 | Des plumes et des livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s