L’été du cyclone, Beatriz Williams

L'été du cycloneTitre original : A hundred summers

Titre français : L’été du cycle

Auteur : Beatriz Williams

Traducteur : Julia Taylor

Editions : France Loisirs

Paru en : Octobre 2014

Lu en : Français

4e de couverture :

1938, côte Est américaine. Lily est confrontée à l’homme qui l’a trahie sept ans plus tôt. Secrets et blessures refont surface, tandis qu’un cyclone venu de l’océan se rapproche…

1931 : Lily et Budgie, amies d’enfance, passent tous leurs étés dans la station balnéaire de Seaview, dans le Rhode Island. Budgie est aussi effrontée que Lily est discrète. Quand cette dernière rencontre Nick Greenwald, tous deux tombent follement amoureux. Nick ne supporte pas Budgie, et celle-ci méprise Nick car il est juif. Lily, elle, n’a que faire des préjugés de l’époque…

Été 1938. Lily séjourne à Seaview avec sa mère et sa petite sœur. Quand elle apprend la venue de Budgie, la jeune femme s’effondre. Car Budgie ne vient pas seule : entre-temps, elle a épousé Nick…

Mon avis : 5/5

J’avais ce livre dans ma PAL depuis un bon moment. Il me semble même que je l’ai depuis sa sortie en 2014 ! Je ne sais pas pourquoi, je ne voulais pas le lire. Finalement, me remettre à la lecture me donne l’occasion de faire plein de découvertes !

Nous sommes plongés dans l’Amérique des années 1930. Les chapitres alternent les événements passés en 1931 et ceux du présent de 1938. Beatriz Williams revient alors sur l’histoire d’amour du passé entre Nick et Lily et un présent où règnent les non-dits, les rivalités, les questionnements. L’histoire est écrite du point de vue de Lily Dane. De ce fait, je me suis très vite attachée à ce personnage. Et au contraire, j’ai très vite détesté cette Budgie !

Le contexte historique dans lequel l’histoire est plongée est un bonus très appréciable. Tantôt on est au cœur des conséquences directes de la crise boursière de 1929, faisant fermer de nombreuses entreprises et faisant faire banqueroute à de nombreux patrons ; tantôt on est au cœur de la catastrophe naturelle qui ravagea les Keys en Floride et qui remonta vers la baie de Seaview, l’ouragan de 1938. Ces événements apportent à l’histoire une note dramatique mais précieuse qui permet de situer et de justifier les faits et gestes des personnages.

Je regrette de ne pas avoir lu ce livre plus tôt. C’était une véritable pépite qui campait sur mes étagères.  On peut très bien lire L’été du cyclone en été, sur la plage, ou alors au coin du feu en hiver. Une très bonne histoire qui ne sonne pas fleur bleue et qui mérite d’être lue.

SHC (5/10) : Espagne -Profitons du beau temps – Lisez un livre dont l’histoire se déroule en été

 

Publicités

Une réflexion sur “L’été du cyclone, Beatriz Williams

  1. Pingback: [Bilan 1] Challenge #1 : Summer Holidays Challenge – Des plumes et des livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s