La mardi sur son 31 #5

Ce rendez-vous a été mis en place par Les bavardages de Sophie.

Chaque mardi une petite citation tirée de la page 31 de ma lecture du moment.

Pour en savoir plus, cliquez sur l’image !


logo-mardi-31

____________

Ce mardi, je lis L’incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pèlerinage de Haruki Murakami. A la page 31, il est écrit :

Quand Tsukuru revenait à la maison après une longue absence, ils se réunissaient et discutaient à n’en plus finir. Lorsqu’il repartait, les quatre autres retrouvaient leurs activités communes, pour reformer le groupe des cinq à son retour (même s’il arrivait bien entendu que l’un ou l’autre soit occupé ailleurs et qu’ils se retrouvent à trois ou quatre). Les quatre qui étaient restés à Nagoya accueillaient toujours Tsukuru de façon tout à fait naturelle, comme s’ils s’étaient quittés la veille. Tsukuru, en tout cas, n’avait pas du tout la sensation que l’atmosphère aurait subtilement été modifiée par rapport à autrefois, ou que quelque distance invisible se serait creusée entre lui et eux.

L'incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pèlerinage

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s