E16 Tome 1 : Résistance, Ravenna Waress

e16,-tome-1---resistance-725954-250-400Titre original : E16 Tome 1 : Résistance

Auteur : Ravenna Waress

Editions : Autoédité

Format : eBook

Paru en : Janvier 2016

Lu en : Français

4e de couverture :

L’encéphalite de 2016 a décimé le monde.

C’était il y a vingt-quatre ans. Vingt-quatre ans marqués par une guerre impitoyable.
Une guerre qui oppose l’armée du gouverneur aux résistants contraints de voler leurs subsistances.

« Ces barbares sanguinaires nous contraignent à nous terrer comme des animaux. Ils tuent nos soldats, nos civils et nous dépouillent de notre nourriture, notre armement, mais surtout du sérum si indispensable à notre survie. C’est le monde dans lequel je vis. Le seul que je connaisse… du moins jusqu’à ce que je découvre l’envers du décor. La vérité n’est qu’une question de point de vue…
Havanna DELALANDE »

« Je suis un soldat surentraîné. Depuis l’âge de trois ans, je consacre ma vie à me préparer pour cet instant. L’instant où j’assouvirai enfin cette soif dévastatrice. Cette soif de vengeance qui fera de moi l’assassin du gouverneur Roald Delalande. C’est mon ultime objectif, peu importe le prix à payer. Et l’arrivée inattendue de la fille Delalande pourrait bien m’y aider…
Tristan WARLEY »

« Tu dois éviter le gouvernement et les rebelles, disait mon père. J’ai essayé. J’ai vraiment essayé de lui obéir. Seulement, j’ai rencontré cet homme et découvert que mon existence entière n’est qu’un tissu de mensonges. Même toi, papa, tu m’as menti. Tous souhaitent que je me batte, parce que c’est tout ce que je sais faire. Mais me battre dans quel but, dans quel camp ? Il est ma seule certitude. La seule raison qui en vaille la peine. C’est pour lui et uniquement pour lui que je me bats.
Kyra LOIREUX »

Mon avis : 5/5

Ce premier tome d’une série dystopique m’a été envoyée par l’auteure, Ravenna Waress. Je profite de cette chronique pour la remercier de sa confiance, de m’avoir confié son roman pour que je puisse le lire et en donner mon avis.

A première vue, ce n’est pas trop le genre de roman que je lis. Bien que je me demandais si j’allais accrocher à cet univers si particulier, si je n’allais pas lâcher dès les premiers chapitres ; dès que j’ai commencé ma lecture, seuls les picotements aux yeux dus à la lecture sur la tablette m’ont marqué les pauses (et le travail aussi…).

Comme l’annonce le résumé, nous sommes plongés dans un avenir proche, dans vingt-quatre ans, en 2040.  La population mondiale a connu une véritable pandémie d’encéphalite en 2016 (d’où le titre du livre) qui l’a presque totalement décimée. La France est régie par un homme de pouvoir surnommé le gouverneur. Cependant, il y a un groupe de rebelles qui forme la résistance dont le but est de renverser le gouvernement actuel et survivre dans ce monde post-apocalyptique.

Nous suivons le destin de trois personnages (on change de point de vue à chaque chapitre) :
– Tristan Warley, un lieutenant dans l’armée des rebelles.
– Kyra Loireux, une jeune femme solitaire depuis la mort de son père.
– Havanna Delalande, la fille aînée du gouverneur.

Ces trois personnages ont vécu des vies totalement opposées dans ce monde où survivre est le maître mot. Le destin va faire que ces trois personnages vont se rencontrer, chacun avec ses a priori sur les autres. Cependant ils vont évoluer, revoir leur jugement en côtoyant ceux qui considéraient comme « ennemis ».

Le fait que le roman soit rédigé en alternant les trois points de vue, permet de s’attacher à ces personnages, de les comprendre, bien que j’ai nettement eu une préférence pour le perosnnage de Tristan. Et c’est tout naturellement, qu’à la lecture du roman, mes émotions ont pas mal varié quand on découvre le passé de ce personnage et qu’il s’en prend plein la face…

L’écriture de l’auteure y est fluide et simple, ce qui rend la lecture accessible et plaisante. Ce roman m’a beaucoup fait penser à la trilogie 1Q84 de Haruki Murakami que j’avais adorée. De la même manière, on suit l’évolution de plusieurs personnages (en alternant les points de vue en fonction des chapitres) dont les destins sont liés et qui finissent par se rencontrer.

Un dernier point que j’ai apprécié dans ce roman, c’est le regard des personnages sur le « monde d’avant » qui est en fait le nôtre, celui que nous vivons actuellement. Cela nous permet de relativiser sur certains points de notre existence et même d’y avoir un regard totalement extérieur à nous. Le fait que d’autres personnes trouvent notre monde irréel, inconcevable, produit un étrange sentiment.

Pour un premier roman, je le trouve très réussi et je ne remercierai jamais assez Ravenna Waress de me l’avoir envoyé. De moi-même, je ne pense pas que je l’aurais lu et je serais passée à côté d’une très bonne série. J’attends avec hâte la suite car cette fin… Non, ce n’est juste pas possible de rester en suspens comme ça !

N’hésitez pas à visiter le site de Ravenna Waress, vous pourrez, entre autre, y feuilleter les premiers chapitres du livre pour vous faire une idée.

Publicités

Une réflexion sur “E16 Tome 1 : Résistance, Ravenna Waress

  1. Pingback: #JeudiAutoEdition #6 – Des plumes et des livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s