After, saison 1, Anna Todd

9782253194583-001-TTitre original : After
Titre français : After, saison 1

Auteur : Anna Todd

Traducteur : Marie-Christine Tricottet

Editions : Le Livre de Poche

Paru en : Mars 2016

Lu en : Français

4e de couverture :

Tessa est une jeune fille ambitieuse, volontaire, réservée. Elle contrôle sa vie. Son petit ami, Noah, est le gendre idéal. Celui que sa mère adore, celui qui ne fera pas de vagues. Son avenir est tout tracé  de belles études, un bon job à la clé, un mariage heureux…

Mais ça, c’était avant qu’il ne la bouscule dans le dortoir. Lui, c’est Hardin, bad boy, sexy, tatoué, piercé. Grossier, provocateur et cruel, c’est le type le plus détestable que Tessa ait jamais croisé. Et pourtant, le jour où elle se retrouve seule avec lui, elle perd tout contrôle. Cet homme ingérable fait naître en elle une passion sans limites. Une passion qui, contre toute attente, semble réciproque…

Initiation, sexe, jalousie, mensonges, entre Tessa et Hardin, est-ce une histoire destructrice ou un amour absolu ?

Mon avis : 5/5

Je n’avais jamais entendu parler de ce livre avant de le voir récemment en librairie. Je voyais les différents tomes de la saga qui avaient une place de choix. J’ai lu la quatrième de couverture, cela m’a fait immédiatement pensé à Cinquante nuances de Grey . Encore une histoire de fille jeune et innocente qui va tomber sous le charme d’un bourru, qui aime tout contrôler. Je ne l’ai pas acheté. Puis, sur Instagram, j’ai vu plusieurs comptes afficher ce roman, que ce soit en lecture réalisée ou en concours pour en gagner. J’ai donc commencé à creuser un peu, en lisant des avis, des chroniques. Finalement, je me suis laissée tenter par ce premier tome.

A la lecture d’After, je me suis prise une claque. Ce roman est tellement addictif. Et pour bien faire, c’est comme si j’avais toujours connu les personnages et leurs fichus caractères. Même si par moment je retrouvais des éléments de Cinquante nuances de Grey, il n’y a rien de comparable. Bon, ok, Tessa est un peu « idiote » (je reste correcte) de toujours pardonner à Hardin mais on sait tous que par amour, surtout l’amour passionnel, on ne fait rien de rationnel.

On cerne assez rapidement le caractère des différents personnages. On prend vite parti pour certains d’entre eux, comme Tessa. Comme elle, on espère aussi qu’Hardin fait des efforts et change pour devenir une meilleure personne. On est vraiment à l’intérieur de la tête de Theresa et l’écriture simple et fluide a fait que j’avais du mal à m’en détacher.

La fin de la Saison 1 m’a vraiment sidérée. On pouvait s’y attendre (ou au moins s’attendre à une bonne grosse crasse de la part d’Hardin) mais à ce point ! Pauvre Tessa…

C’est finalement sans surprise que je me suis ruée à ma librairie pour acheter la Saison 2…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s