Le roman le plus nul du monde, Stéphane Heska

le roman le plus nul du mondeTitre original : Le roman le plus nul du monde

Auteur : Stéphane Heska

Editions : Seconde Chance

Format : eBook

Paru en : 2016

Lu en : Français

4e de couverture :

Lorsque Cinderella Playbook, jeune et naïve étudiante en sociologie nucléaire, interviewe le charismatique et richissime Robert Brocode, elle est loin de s’imaginer que cette première rencontre maladroite l’emmènera à la découverte de son moi profond, dans des jeux érotiques toujours plus inten…

Non, en fait, c’est l’histoire de Passe-Nulle-Part, un nain- nimateur de supermarché fauché qui découvre un paquet de Chocapic tridimensionnel aux étranges pouvoirs.

Tout ceci va tout de même l’emmener très loin, non pas dans une chambre rouge où un milliardaire pervers lui introduira des objets dans le rectum (quoique), mais dans une quête totalement folle où se jouera le sort du monde libre face aux puissances du mal.

Il y aura aussi des nazis, un pirate, une rivière de bonbons, des dinosaures, une DeLorean, des explosions, des Stormtroopers, des trahisons, des Elfes, des câlins, des Schtroumpfs, des courses-poursuites, des parties de balle aux prisonniers et surtout… Chuck Norris.

Un chef-d’œuvre salué par la critique et le public. Sélection officielle du prix Goncourt, Renaudot, Femina ainsi que du prix Nobel de littérature (dans une autre dimension, mais ça compte quand même).

Ma note : 5 / 5

Je remercie avant tout Isabelle et les éditions Seconde Chance pour avoir organisé ce concours qui m’a permis de découvrir l’univers déjanté de S. Heska dans Le roman le plus nul du monde.

Je ne sais par où commencer… La couverture peut-être ? Elle ne m’a pas fait du tout penser à un livre mais plutôt à un film ; un film futuriste qui parlerait un affrontement intergalactique. Puis quand on la regarde avec plus de détails, on se rend compte qu’il y a beaucoup de genres qui sont mélangés, des personnages qui ne vont pas ensemble (ou plutôt que l’on n’aurait pas eu idée de mettre ensemble !). En fait, la couverture reflète parfaitement le roman qui m’attendait. Je ne savais pas dans quoi je m’embarquais…

Dès les premières lignes, le topo est donné, et l’histoire part dans tous les sens. On y retrouve des tonnes de références cinématographiques, culturelles… Le fond de l’histoire est une sorte de Jumanji, avec dans le rôle principal un homme de petite taille prénommé Passe-Nulle-Part, secondé par Lara Croft, mais pas celle que l’on imagine, et un Jack Sparrow au physique de Nicolas Cage. Mais ce n’est pas tout. Dans l’équipe adverse (si je puis la qualifier ainsi), nous avons des nazis avec pour chef un Hitler version chat de 8kg (quand on vous dit que les chats veulent nous dominer !!).

Avec le recul, une fois le roman fini, l’histoire est pas mal, je reconnais avoir beaucoup ri. Cependant au cours de la lecture, il y avait des passages difficiles. Au début entre autre, où on se trouve dans le présent, puis dans le passé, on revient au présent, etc… Déjà que l’histoire en elle-même part dans tous les sens, le cours du temps n’est pas suivi non plus.

J’ai souvent eu l’impression que c’était comme mes pensées que l’on mettait par écrit. Je pense à quelque chose puis deux secondes après je pars sur un autre truc, pour ensuite revenir au premier, puis je me rappelle d’un troisième truc. Vous voyez le genre ? Le bazar de notre esprit mis en fiction humoristique avec des personnages qui nous font fortement penser à des personnes connues. Horrible ? Dingue ?

En tout cas, je suis d’accord avec l’auteur, c’est bien Le roman le plus nul du monde, avec des personnages loufoques, une histoire qui part dans tous les sens. Mais je l’ai adoré. Même si cela m’a valu plusieurs nœuds dans mes neurones !

Publicités

Une réflexion sur “Le roman le plus nul du monde, Stéphane Heska

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s